Suivez tous nos blogueurs atteints de colite ulcéreuse et comment ils vivent avec cette maladie.

Les blogueurs témoignent de la manière dont ils gèrent la maladie et racontent comment le diagnostic a changé leur vie et celle de leur famille. Découvrez ici leurs récits inspirants !

Gaufres de patate douce à l’avocat et au quark


Préparation : 20 minutes

Réalisation : 20 minutes

Portions : 10

Prêt en : 40 minutes

 

Ingrédients pour 10 gaufres :

  • 400 millilitres de lait de soja
  • 250 grammes de farine
  • 3 patates douces
  • 2 œufs
  • Levure chimique
  • Huile d’arachide

 

Ingrédients pour le topping :

  • 1 avocat
  • Quark
  • Poivre noir
  • Gros sel marin
  • Miel

Pas à pas :

1.

Mélangez la farine, le lait, les œufs, une cuillère à soupe de levure chimique et un filet d’huile d’arachide dans un haut verre gradué jusqu’à obtention d’une pâte lisse.

2.

Pelez les patates douces, coupez-les en morceaux et cuisez ceux-ci jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

3.

Ajoutez les patates douces à la pâte et mélangez à nouveau le tout afin d’obtenir une pâte lisse.

4.

Faites chauffer le gaufrier et utilisez-le pour cuire les gaufres.

5.

Coupez l’avocat en deux dans le sens de la longueur, pelez-le et retirez le noyau. Coupez les deux parties en tranches.

6.

Déposez l’avocat sur les gaufres cuites. Assaisonnez-les de poivre noir et de gros sel marin. À l’aide d’une cuiller, ajoutez un peu de quark.

7.

Ajoutez du miel (de fleurs) en guise de touche finale.

Régalez-vous !

A lire

Régime alimentaire adapté


Je ne mange que des frites qui sortent de l’Airfryer. Je ne mange jamais de chou, sauf des brocolis préparés au micro-ondes. Cela peut vous paraître étonnant, mais c’est le seul moyen que j’ai trouvé de ne pas être dérangée. Tous les aliments que je mange doivent être fraîchement préparés. En soi, c’est une bonne chose parce que c’est sain. Mais c’est aussi fatigant, je ne peux jamais me permettre un petit écart.

A lire

Mon travail me donne de la force


Je travaille à temps plein comme aide sociale. Parfois, c’est dur, mais mon boulot me donne de l’énergie. J’ai principalement à faire à des personnes handicapées et je leur rends visite de temps en temps. En raison de ma propre maladie, je comprends parfaitement ce qu’elles ressentent. Elles le remarquent et c’est pourquoi elles me font plus rapidement confiance.

A lire

Nos blogueurs




Thèmes