Diagnostic

Les symptômes de la colite ulcéreuse varient d’une personne à l’autre. Parfois, il faut longtemps pour que les médecins diagnostiquent la maladie. Souvent, les patients souffrent depuis longtemps et ont déjà subi divers examens.

Votre généraliste vous envoie chez un spécialiste

Si votre généraliste soupçonne une maladie intestinale inflammatoire, il vous enverra consulter un gastro-entérologue, un spécialiste de l’estomac et des intestins. Après divers examens, le spécialiste essaiera de poser le diagnostic précis.

Anamnèse et examen clinique chez le spécialiste

Lors d’une première consultation, le spécialiste vous posera un certain nombre de questions exploratoires. Cela s’appelle « l’anamnèse ». De cette manière, le spécialiste fait un tour d’horizon de vos symptômes, de vos plaintes et des causes possibles.

Examen clinique

Pour mieux cerner les symptômes, le médecin « palpe » l’abdomen. Il recherche les endroits douloureux.

À l’issue de l’anamnèse et de l’examen clinique, le médecin déterminera quels examens complémentaires sont nécessaires.

Analyses de sang et de selles

Le plus souvent, le spécialiste demandera une analyse de sang. Il pourra ainsi exclure la présence d’infections, d’une carence en vitamines ou d’une anémie.

Examen du gros intestin

Pour poser le diagnostic définitif, il réalisera ensuite souvent un examen de l’intestin. Lors de cet examen, il regardera littéralement dans vos intestins. Cet examen peut être réalisé de différentes manières:

  • endoscopie
  • échographie
  • radiographie
  • TC/IRM
  • caméra miniaturisée à avaler

L’endoscopie est la plus fréquente. À l’aide d’une caméra attachée à un tuyau flexible, le médecin examine la paroi intérieure du tractus intestinal. Souvent, au cours de l’examen, il prélève un petit fragment de la paroi intestinale ou « biopsie ». Ce fragment aussi est analysé.

À l’issue de ces différents examens, le spécialiste est à même de poser un diagnostic.