Existe-t-il un régime alimentaire pour les patients atteints de colite ulcéreuse?

La relation entre nutrition et la colite ulcéreuse est complexe. Lors d’une crise, les patients ne tolèrent souvent que très peu d’aliments. Quelques patients en rémission peuvent parfois mal réagir à certains aliments.

D’autre part, le corps d’un patient atteint de colite ulcéreuse a précisément besoin de nutriments supplémentaires à cause des symptômes de la maladie. Les patients atteints de maladies inflammatoires de l’intestin savent en général ce qu’ils supportent et ne supportent pas. Il n’y a à ce stade aucune preuve clinique qu’un aliment en particulier puisse causer une crise. Il n’existe pas non plus de régime alimentaire qui permette d’exclure totalement une rechute.

Pendant les phases de rémission, il est important de manger varié et équilibré. Une alimentation ‘équilibrée’, signifie consommer suffisamment d’aliments de chaque groupe alimentaire (vitamines, minéraux, protéines, graisses et glucides). Par conséquent, c’est une mauvaise idée de simplement exclure des aliments de votre menu en période de rémission.

De nombreux patients tiennent un ‘journal alimentaire’. Ils découvrent ainsi quels sont les éléments nutritionnels qui aggravent leurs symptômes et quels sont ceux qu’ils doivent donc éviter. Ils compensent les carences qui en résultent en concertation avec un diététicien.

Que pouvez-vous faire en cas de crise ?

Quelques conseils pour atténuer les symptômes en cas de crise :

  • Lors d’une crise, il est essentiel d’étaler vos repas. Des repas plus légers et plus nombreux sont plus faciles à digérer.
  • Il est préférable d’éviter les légumes difficiles à digérer tels que les oignons, l’ail, les choux, les tomates et les haricots. Mieux vaut aussi supprimer l’alcool et les produits laitiers. Mangez des légumes épluchés cuits à la vapeur. Les fibres des légumes cuits sont plus faciles à digérer que celles des légumes crus. Une soupe ou un bouillon de légumes enrichi vous procurera également les nutriments qui vous sont nécessaires. Lors d’une crise, il est également préférable de remplacer les fruits riches en fibres par des fruits pelés et pauvres en fibres, comme le melon ou les fruits cuits à l’étuvée. Pour les produits céréaliers, préférez un pain léger qui ne contient que peu de graines. Vous pouvez aussi manger une tartine grillée, du gruau d’avoine ou du pain au levain.
  • Il est préférable d’éviter les produits qui fermentent pendant la digestion. Les haricots, les choux, les oignons, les agrumes et les boissons gazeuses provoquent des douleurs abdominales et aggravent la diarrhée.
  • Faites une large place aux viandes maigres, au poulet et aux œufs dans votre régime alimentaire. Ces produits permettent un apport en nutriments suffisant et réduisent les symptômes. Le beurre de cacahuète et la pâte à tartiner aux amandes sont aussi de bonnes options.
  • Buvez beaucoup d’eau plate. Entre huit et dix verres d’eau par jour devraient suffire à compenser la perte de liquide due à la diarrhée.
  • Lors d’une crise accompagnée de diarrhée abondante, buvez de temps à autre une boisson pour sportifs. Une boisson énergétique hydratante contient de nombreux nutriments et minéraux que vous perdez plus rapidement à cause de la diarrhée, et vous fournit les sucres rapides dont vous avez besoin durant cette période.