Colette
Colette est atteinte de colite ulcéreuse

Bonjour,

Je suis Colette, 37 ans, et je suis atteinte de colite ulcéreuse depuis 10 ans. Après une période difficile, j’ai plus ou moins réussi à prendre le contrôle de ma maladie. Au terme de ma demi-journée de travail quotidienne, je me repose, et ensuite, je peux à nouveau entreprendre une activité : rencontrer des amis ou faire du sport.

Colette

Tous les reporters

Tous les témoignages de Colette

Travailler n’est même plus une option

Je suis depuis peu à temps plein à la maison. Après ma dernière crise, j’ai réduit mon horaire de travail de 20 à 16 heures, mais même cela me semblait trop dur. Mon job est super important pour moi et je ne veux pas l’abandonner comme ça. Pourtant, je dois accepter les limites que m’impose mon corps. Et aujourd’hui, mon corps dit : repos.

A lire

Je veux continuer à travailler

J’ai gardé mon travail d’insurance officer chez un importateur de véhicules. J’y travaillais depuis à peine un an lorsque la maladie s’est déclarée. Au terme de plusieurs mois d’absence complète, j’ai voulu absolument retourner au boulot.

A lire

Rendez-vous sous réserve

Avant ma maladie, je n’étais jamais à la maison, je profitais vraiment de la vie sur tous les plans. Voyager, faire de la voile, aller au restaurant, … Je trouvais tout cela fantastique. Mais tout a changé. Je suis un régime strict, ce qui complique énormément les rendez-vous au restaurant. Lorsque j’y vais malgré tout, j’essaie de faire les bons choix. Dans le cas contraire, je paie les pots cassés le lendemain.

A lire

Ma maladie vient souvent tout gâcher

Mes amis, ma famille et mes collègues me soutiennent à fond. Faire la connaissance de nouvelles personnes avec cette maladie est une autre affaire. Surtout lorsqu’il s’agit de relations sérieuses. J’étais célibataire lorsque je suis tombée malade et depuis l’établissement du diagnostic, je n’ai eu aucune relation sérieuse. J’ai fait plusieurs rencontres en ligne, mais au moment décisif, ma maladie a toujours constitué un problème.

A lire

40 kg de moins en quelques mois

Ma maladie est apparue en 2006. J’ai cru que j’avais contracté une grippe intestinale. Mais cette ‘grippe’ a duré quelques mois au lieu de quelques jours. Lorsqu’à côté des maux de ventre et des nausées, je me suis mise à avoir des pertes de salive et de sang, j’ai compris que c’était sérieux. Surtout en remontant sur la balance après quelques mois : j’avais perdu 40 kg. J’étais totalement épuisée, à tel point que je suis retournée habiter chez mes parents.

A lire

Thèmes