Comment prendre soin de vous et de vos enfants ?

Après trois semaines d’enseignement à domicile, les enfants devraient maintenant pouvoir profiter de la deuxième semaine des vacances de printemps. Sauf que celles-ci n’ont absolument rien de commun avec les précédentes : toutes les activités et sorties sont supprimées. Les circonstances nous obligent tous à rester chez nous. Divertir les enfants en permanence n’a rien d’évident, surtout si la fatigue qu’entraîne la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse se fait sentir. Comment faire en sorte que cette période soit la plus agréable possible pour vos enfants, et que vous puissiez également vous ménager des temps de repos bien nécessaires ? Nous sommes à vos côtés pour vous y aider !

Les circonstances nous obligent tous à rester chez nous. Divertir les enfants en permanence n’a rien d’évident, surtout si la fatigue qu’entraîne la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse se fait sentir. Comment faire en sorte que cette période soit la plus agréable possible pour vos enfants, et que vous puissiez également vous ménager des temps de repos bien nécessaires ? Nous sommes à vos côtés pour vous y aider !

1. Organisez un stage de bricolage

D’accord, les stages sont annulés. Ce qui n’a franchement rien de drôle. Pas d’inquiétude, cependant : vous pouvez parfaitement en organiser un chez vous, en planifiant chaque jour une activité de bricolage. Saviez-vous par exemple que de nombreux musées proposent des idées de ce type en ligne ? C’est le cas du musée Van Gogh, sur le site duquel vous trouverez quantité d’œuvres du peintre à colorier. Pendant le confinement, BOZAR AT HOME propose quatre activités en ligne pour les enfants et les familles, inspirées du célèbre artiste new-yorkais Keith Haring. Quant au musée Horta, il a lancé les ‘hort@home for kids’ : un lundi sur deux, le musée publie sur sa page Facebook un bricolage (avec tutoriel) nécessitant peu de matériel, à réaliser à la maison. Autre suggestion : ‘l’arbre à poème’, un atelier ‘écriture et illustration’ imaginé par les Ateliers de l’Escargot.

2. Planifiez un après-midi ciné ou écoutez… un livre

La tablette, la PlayStation et la télévision font pas mal d’heures supplémentaires en cette période. Ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose, si on les exploite à bon escient. Invitez vos enfants à préparer avec vous un délicieux grand pot de pop-corn et installez-vous devant la télé. La RTBF propose actuellement une offre éducative spécifique à cette période de confinement, à découvrir sur Auvio. Et le site films-pour-enfants.com vous invite à un festival entièrement gratuit de courts-métrages soigneusement sélectionnés pour le jeune public. Vous en avez assez des écrans ? Les enfants aiment aussi qu’on leur lise un livre. Confiez cette tâche au Souffleur de Rêves, qui a débloqué ses 560 histoires audio pour un prix… que vous fixez vous-même.

3. Veillez à éduquer vos enfants sainement

Suite au confinement, la parentalité est plus que jamais mise à mal, et ce dans le monde entier. C’est pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a mis en ligne quelques conseils que nous ne saurions trop vous recommander de consulter. Elle suggère exemple de maintenir une structure quotidienne. Imaginez un planning, mais en pensant aussi à vous. Car, surtout pour les personnes atteintes d’une maladie chronique de l’intestin, éduquer sainement ses enfants exige de prendre soin de soi de temps à autre. La blogueuse Annelies, par exemple, est actuellement très fatiguée. Elle travaille normalement comme enseignante mais depuis le mois d’octobre, elle doit rester chez elle. Elle en profite pour s’accorder un moment de repos tous les jours.

Partagez cette page

Muriel sur ...


Muriel est notre reporter Takeda