Déjà entendu parler de la pochite ?

Je n’ai à aucun moment eu le choix de porter une poche ou non. C’était une question de vie ou de mort.

Mais cela ne me dérange pas vraiment, le seul inconvénient, c’est que je dois aller aux toilettes 5 fois par jour. Ce n’est jamais vraiment urgent et je ne souffre pas, ce qui fait une grande différence par rapport à ce que je vivais avant mon opération. Les premiers jours avec ma poche, je devais aller aux toilettes 20 fois par jour, mais cela a rapidement diminué.

Peu d‘information

Je comprends que des patients hésitent à se faire poser une poche ou un anus artificiel. Parce que cela comporte des risques. Je n’ai plus mon gros intestin et je dois donc absorber beaucoup de sel et de liquide, et avaler chaque jour un médicament contre la diarrhée afin d’éviter de me rendre encore plus souvent aux toilettes.

J’ai également eu une pochite, une inflammation de ma poche. Pour cela, je reçois des médicaments par perfusion. Ils agissent efficacement, et donc ce n’est pas une gêne importante. Je remarque que peu de gens, même d’autres patients, savent ce qu’est une pochite. Et la colite ulcéreuse n’est pas précisément une maladie connue.

La colite ulcéreuse reste une maladie chronique aux nombreux inconvénients. Mais grâce à la poche, je ne suis victime ni de l’extrême urgence, ni de maux de ventre et de lourdes fatigues, et cela compte beaucoup en termes de qualité de vie.

Partagez cette page

Jurgen sur ...


Jurgen est atteint de colite ulcéreuse