En quoi consiste le travail d’une infirmière MICI ?

Après 10 ans d’expérience comme infirmière dans le service d’oncologie, j’ai décidé de passer à la gastro-entérologie. J’avais déjà de l’expérience en matière d’études cliniques, à savoir les recherches menées sur les personnes, qui sont nécessaires pour développer de nouvelles techniques et traitements. C’est par le biais de ces études que je suis pour la première fois entrée en contact avec les MICI.

Ce n’est cependant que depuis 2016 que je suis officiellement infirmière MICI à l’AZ Delta de Roeselare. Après une pause de 6 ans – durant lesquels j’ai donné cours à des étudiants-infirmiers – j’ai voulu retourner sur le terrain. Les patients et le contact quotidien me manquaient. Depuis, je suis infirmière MICI à plein temps.

La plus grande partie de mon temps est consacrée aux soins des patients. Je m’occupe exclusivement de ceux souffrant de la maladie de Crohn et de colite ulcéreuse. Il est important pour les patients de pouvoir toujours se tourner vers moi. Je représente pour eux les premiers secours, et je suis disponible à tout moment par mail ou par téléphone. Quand on me pose une question, je décide si j’y réponds directement moi-même ou si j’en discute d’abord avec le médecin.

Il existe certaines routines et procédures sur lesquelles je peux me baser, mais je tiens le médecin au courant de tout. Même d’une courte conversation téléphonique ou d’un mail comportant une question simple d’un patient. Outre une infirmière MICI et un gastro-entérologue, le centre MICI compte encore bien d’autres intervenants. On y trouve entre autres un diététicien spécialisé en MICI. Les patients peuvent toujours s’adresser à nous, même si ce n’est que pour les rassurer.

Partagez cette page

Liesbeth sur ...


Liesbeth Moortgat est infirmière MICI