Espérer une améloration

Pour le moment, je dois attendre que mon traitement soit remplacé par quelque chose qui m’aide vraiment. Ma vie quotidienne souffre énormément de la maladie. Je me débats avec cela pendant longtemps

J’ai régulièrement des maux de ventre et je dois aller aux toilettes 10 fois par jour, souvent tellement vite que la catastrophe n’est jamais loin. C’est pourquoi je sors peu. Parce que ça me stresse. Ma mère et ma sœur insistent de temps à autre pour que je les accompagne dans les magasins, mais j’ai tellement peur d’avoir un accident que je commence à faire de l’hyperventilation. Alors je préfère rester à la maison. C’est-à-dire être seule. Mais la solitude est préférable à un stress constant. Chez moi, je suis cool.

Cette année, je n’ai pas participé au voyage scolaire au musée de la mode. J’étais sûre que cela n’irait pas. J’ai trouvé vraiment dommage de ne pas pouvoir participer à cette journée. Mais devoir m’asseoir dans le bus scolaire avec une couche culotte … Non, c’est trop gênant.

Sortir ? Jamais sans ma carte urgence toilettes

Lorsque nous sommes allés en Turquie l’année dernière, j’ai dû porter une couche culotte dans le bus. Il n’y avait pas d’autre moyen, car je devais constamment me rendre aux toilettes. Dans l’avion, cela allait encore, mais dans le bus, depuis l’aéroport jusqu’à l’hôtel, il n’y avait pas de toilettes. Nous ne savions pas à l’avance qu’il s’agissait d’un long trajet.

Heureusement, je suis toujours très bien organisée. J’ai des vêtements de rechange, des sous-vêtements supplémentaires, du papier hygiénique et bien sûr ma carte urgence toilettes. Je ne sors pas sans toutes ces choses. Je suis vraiment très contente que cette carte existe. Quand je la montre, je peux toujours me rendre directement aux toilettes.

À nouveau jouer au tennis

Les derniers mois, j’ai dû renoncer toutes ces choses que j’aime tant. Je veux pouvoir repartir en voyage scolaire et en excursion avec des amies sans être constamment sur mes gardes. J’aimerais aussi pouvoir recommencer à jouer au tennis. Je jouais avant de retomber malade et j’adorais vraiment ça. J’espère que ma maladie va se stabiliser rapidement.

Partagez cette page