Mon nouveau traitement m’a complètement épuisée

En début d’année, j’ai démarré un nouveau traitement. Malheureusement, suite à ça, j’ai été sérieusement malade et mes cheveux ont même commencé à tomber. Je me sentais nauséeuse, épuisée et mon niveau d’énergie était tombé en dessous de zéro. Le traitement m’a rendue plus malade que ne l’a jamais fait ma colite ulcéreuse. J’ai beaucoup régressé en l’espace de quelques semaines et j’étais tellement déshydratée et épuisée que j’ai dû être hospitalisée. J’ai été complètement hors circuit pendant un mois. J’étais incapable d’aller travailler, ce qui était très ennuyeux pour moi.

Le gastro-entérologue est arrivé à la conclusion que tous ces symptômes étaient liés à une mauvaise réaction à mes nouveaux médicaments. On m’en a donc rapidement prescrit d’autres. Je les prends depuis quelques mois déjà, et pour l’instant sans problème. Cela fait réellement une différence énorme. J’ai à nouveau de l’énergie et je me sens nettement mieux. En fait avec cette maladie, il faut toujours continuer à chercher.

Travailler moins semble inévitable

L’été dernier, je suis partie en vacances avec ma famille. J’ai passé des moments très agréables et reposants, mais le fait d’avoir adapté mon style de vie a malgré tout un impact sur ma santé. Je ne mange bien sûr ni glucose, ni gluten. En vacances, j’ai été un peu moins vigilante, ce qui m’a valu une petite crise. À présent, je respecte à nouveau mon régime de manière stricte afin d’éviter les poussées de la maladie. Le spécialiste affirme qu’un régime n’est pas nécessaire, mais je me sens mieux grâce à celui-ci, donc je continue.

Depuis septembre, je travaille à mi-temps. Dans l’enseignement primaire et c’est parfois très fatigant. En travaillant quatre heures de moins, j’espère avoir plus d’énergie et de temps pour faire des choses amusantes avec ma famille. Mais il est encore trop tôt pour voir la différence.

Partagez cette page