Mon travail me donne de la force

Je travaille à temps plein comme aide sociale. Parfois, c’est dur, mais mon boulot me donne de l’énergie. J’ai principalement à faire à des personnes handicapées et je leur rends visite de temps en temps. En raison de ma propre maladie, je comprends parfaitement ce qu’elles ressentent. Elles le remarquent et c’est pourquoi elles me font plus rapidement confiance.

Travailler à temps plein

Parce que je travaille à temps plein je profite du week-end pour me reposer. Cela me pèse parfois beaucoup, mais financièrement, je ne peux pas me permettre de travailler moins. J’ai besoin d’argent pour mes médicaments et mes traitements. C’est pourquoi j’ai introduit une demande auprès du VDAB pour être reconnue comme personne atteinte d’une maladie chronique. Je n’ai pas reçu cette reconnaissance, parce que je peux encore être traitée, selon eux. Je me demande bien comment vu que je fais tout ce que les médecins me conseillent de faire.

Mes clients me donnent de la force

Parfois, j’accumule un retard énorme dans mon travail, parce que j’ai de temps à autre besoin d’une journée de repos. Le boulot ne s’arrête pas quand on est malade. En général, mes collègues se montrent compréhensifs. Mais parfois, ils oublient ma maladie. En tant qu’aide sociale, je rends visite à domicile à des personnes handicapées. Celles-ci sentent que je les comprends et c’est la raison pour laquelle ces personnes me font plus rapidement confiance.

Inversement, elles me redonnent de la force et m’apprennent à apprécier les petites choses de la vie. Comme boire une tasse de thé, écouter le murmure des vagues, passer du temps ensemble… Je ressens cette connexion comme positive et elle élargit ma vision de la vie.

Partagez cette page

Inge sur ...


Inge est atteinte de colite ulcéreuse