Je ne pouvais nier ma maladie plus longtemps

J’ai travaillé à temps plein pendant longtemps. Et j’en ai connu des problèmes ! Après mes études, j’ai travaillé comme employée dans une entreprise de surgelés. Après un an, j’ai décidé de tenter ma chance dans une société d’intérim. Leur approche commerciale ne me plaisait pas tellement et j’ai fini par rejoindre une entreprise où j’avais travaillé pendant les vacances.

Au début, tout allait bien. Mais lorsque j’ai été enceinte de Franne, c’est devenu plus difficile : j’étais fatiguée, le matin je devais parfois me rendre jusqu’à dix fois aux toilettes. Mes collègues montraient beaucoup de compréhension. Ils savaient que je souffrais de colite ulcéreuse et n’en ont jamais fait un problème. Si j’arrivais un peu plus tard au boulot, je restais plus longtemps.

Après la naissance de Franne, c’est devenu beaucoup trop pour moi : deux enfants, un travail à temps plein et ma maladie. Mon corps ne pouvait plus le supporter, donc j’ai opté pour un quatre cinquième  temps. Une sage décision.

À nouveau enceinte

Notre troisième enfant est arrivé très vite après Franne. Je n’avais pas compris tout de suite que j’étais à nouveau enceinte, car j’étais très malade. Quelques examens sanguins ont apporté une réponse définitive. « J’ai une bonne et une mauvais nouvelle », avait commencé par dire le médecin. « La mauvaise, c’est que vos intestins sont à nouveau complètement enflammés. La bonne, c’est que vous attendez un enfant. »

J’avais été immédiatement admise à l’hôpital et j’avais dû reprendre mon traitement. Il était de plus en plus évident que je ne pouvais plus nier ma maladie. Ce n’est qu’à ce moment que j’ai cherché à m’informer en détail sur l’IBD.

La naissance de notre troisième enfant m’a fait prendre conscience que je devais changer de job. Mes parents ont leur propre entreprise et ma mère avait proposé que je reprenne la comptabilité et l’administration. Dès lors, je pouvais planifier mes heures, emmener mes enfants à l’école, me reposer si nécessaire, … C’était la solution parfaite pour notre situation. À présent, je m’occupe également de l’administration de l’entreprise de Kristof.

Partagez cette page

Inge sur ...


Inge souffre de colite ulcéreuse