Nous vivions d’adrénaline

Il y a environ 7 ans, Jurgen est tombé très malade. Il s’est vite avéré qu’il ne s’agissait pas d’une grippe intestinale. En quelques semaines, il avait perdu 20 kg . Que se passait-il ?

Heureusement, nous avons vite compris qu’il n’était pas en danger de mort. Cependant, le soulagement initial a fait place à l’incertitude lorsque, quelques semaines plus tard, nous avons appris qu’il s’agissait d’une colite ulcéreuse, parce que cela reste évidemment une maladie chronique.

Des visites quotidiennes à l’hôpital

Ce sont surtout les premiers mois suivant le diagnostic qui ont été difficiles. Jurgen était constamment à l’hôpital pour une série de lourdes opérations. Les médicaments ne l’aidaient pas, les médecins ont dû immédiatement lui enlever l’intestin. Pour moi et notre fils Kenneth, cela voulait dire des allers et venues quotidiens en voiture entre chez nous et l’hôpital dans le Brabant flamand, depuis la lointaine Flandre occidentale.

Je m’y suis ensuite habituée, sans vraiment y penser. Kenneth, qui n’avait que 10 ans à l’époque, voulait également rendre visite à son papa aussi souvent que possible. Avec le recul, je me demande comment nous avons réussi à gérer tout cela. À l’adrénaline, je crois.

Congé familial

Beaucoup de choses étaient en jeu, aussi pour notre famille. J’ai dû demander un congé familial à mon travail, appeler des gens, recevoir des visites… Tout cela avec de bonnes intentions, mais en fait, je voulais tout simplement me reposer quand j’étais à la maison.

Et puis bien sûr, il y avait notre fils que nous ne pouvions pas abandonner à son sort. Heureusement, il a reçu énormément de soutien de la part de son professeur de quatrième année. Il pouvait lui parler de tout cela et ce lui fut d’une grande aide, et pour nous aussi.

Partagez cette page

Nancy sur ...


Nancy est mariée à Jurgen depuis 22 ans. Il a contracté une colite ulcéreuse en 2011 et a une poche depuis lors.