Parfois, je me sens coupable

Nous sommes ensemble depuis l’époque où nous étions étudiants, mon mari et moi. Je ne suis tombée malade que bien plus tard, alors que nous avions déjà nos enfants. Pieter s’est montré très attentif depuis le début.

Je suis très heureuse que nous ayons eu nos enfants avant que je ne tombe malade, car ils demandent beaucoup d’énergie quand ils sont petits. Ils ont maintenant 5 et 8 ans, nous pouvons leur expliquer ce qui se passe. « Le ventre de Maman est malade », leur dit-on. Ils sont tellement attentionnés, c’est super.

Répartir les tâches

C’est très dur parfois. Quand je ne me sens pas bien, par exemple. J’aime passer beaucoup de temps avec eux, mais ce n’est pas toujours possible. Je donne cours dans leur école, donc je les y emmène quand je travaille. Je ne peux plus travailler à plein temps. Pour me soulager, Pieter va les conduire et les rechercher les jours où je ne travaille pas. Dans ces cas-là, je me lève avec eux et je les prépare. Une fois qu’ils sont partis, je retourne souvent me coucher pour me reposer. Sans quoi, je ne tiendrais pas. Pieter comprend la situation. Mais je fais de mon mieux pour tenir la maison. Les jours où je reste chez moi, je m’occupe de faire à manger. Parfois, c’est un plat tout simple. Et si je n’y arrive vraiment pas, c’est Pieter qui cuisine.

Libérer du temps l’un pour l’autre

Il comprend très bien que je n’aie pas toujours la force ni l’énergie de faire les choses avec lui. J’en ressens parfois de la culpabilité. Cela fait un bout de temps qu’il aimerait partir en city-trip avec moi par exemple, sans les enfants. Mais ce n’est pas évident pour quelqu’un qui est atteint de colite ulcéreuse. Je ne sais pas si je vais y arriver : est-ce que je vais trouver des toilettes partout ? Il me dit de ne pas penser à ça, de ne pas m’énerver. Mais je suis quand même atteinte de cette maladie. Que je sois stressée ou pas.

Il est urgent que nous libérions du temps l’un pour l’autre, c’est vrai. Nous nous accordons beaucoup de liberté, mais nous trouvons aussi qu’il est important de passer du temps à nous deux. Cela renforce notre relation. Je lui ai promis que nous irions bientôt à Amsterdam. Parce que parfois, il faut juste ‘faire’ les choses. Et c’est avec grand plaisir que je le fais pour lui.

Partagez cette page