Si ça vous démange, il faut voyager.

Voyager est extrêmement important dans ma vie. En 2013, j’ai effectué un stage comme sage-femme au Sénégal. Là, j’ai attrapé le virus du voyage et de la découverte du monde. Bien sûr, la colite a dans cette histoire aussi un rôle à jouer, mais c’est possible.

Les voyages que j’entreprends avec mon compagnon sont très variés : un coup nous partons en voiture avec la tente, une autre fois nous nous envolons vers une destination ensoleillée. Tout dépend de mon état. Si je ne me sens pas à 100 %, nous optons pour une formule confortable. Nous ne planifions jamais beaucoup de choses à l’avance non plus. L’année dernière, nous avons fait pas mal d’excursions d’un jour et c’était très sympa. Heureusement, mon compagnon n’a aucun problème avec ça. Ce qui est important pour nous, c’est de nous détendre et de découvrir de nouvelles choses.

De longues promenades

Durant nos voyages, nous aimons faire de longues promenades. Parfois, cela me stresse car je ne veux pas me retrouver à devoir aller aux toilettes en pleine nature. Je repère donc où il y a des toilettes sur notre chemin. Ce n’est qu’à cette seule condition que mon esprit est en paix. La plupart du temps, ça se passe très bien. J’ai aussi la chance de pouvoir me retenir un peu et de ne pas devoir courir aux toilettes comme certaines autres personnes. Par contre, je fais en sorte de ne rien manger en début de promenade, plutôt vers la fin, c’est-à-dire lorsque nous sommes bientôt arrivés et que des toilettes sont en vue. Et je fais attention à ce que je mange en chemin. J’opte pour une alimentation neutre non susceptible de provoquer des douleurs abdominales.

Des toilettes partout

En règle générale, je me fais peu de souci de devoir aller aux toilettes lors d’une balade. Où que vous alliez – ou du moins la plupart du temps – vous en trouvez. Je ne m’équipe pas pour les petits accidents. Je ne prends pas de vêtements de réserve, sauf en voyage où je prévois quelques vêtements et sous-vêtements en plus. Durant les périodes difficiles, je suis parfois obligée de rester à la maison et là, j’ai tout ce qu’il me faut.

Les conseils de Siegrid

  • Ne planifiez pas trop de choses à l’avance. Vous pouvez toujours adapter votre voyage en fonction de comment vous vous sentez. En agissant de la sorte, j’opte pour plus de confort quand je me sens moins bien.
  • Surveillez votre alimentation pendant les voyages. Par exemple, ne mangez que si vous avez la certitude de trouver des toilettes à proximité.
  • Vous prévoyez une longue promenade ? Vérifiez à l’avance où vous trouverez des toilettes en cours de route.

Partagez cette page

Siegrid sur ...


Depuis 2014, Siegrid est atteinte de colite ulcéreuse.