Le stress était censé être le coupable

Les premiers symptômes sont apparus lorsque j’avais 12 ans. Je devais aller très souvent aux toilettes, j’avais fort mal au ventre et je constatais parfois des pertes de sang.

Mon médecin pensait que le coupable était le stress. Mais les symptômes n’ont pas disparu, à un tel point qu’à un moment j’ai dû aller aux toilettes jusqu’à 12 fois par nuit et cela pendant six mois. Cela ne pouvait pas continuer ainsi. Mes parents m’ont fait passer des examens approfondis à l’hôpital.

Le diagnostic

Après une batterie de tests, un diagnostic a finalement été posé : colite ulcéreuse. Nous n’avions jamais entendu parler de cette maladie, mais nous étions soulagés de pouvoir enfin donner un nom à mes symptômes. J’ai immédiatement commencé à prendre des médicaments qui m’ont beaucoup aidée pendant toutes ces années.

Une nouvelle solution ?

Dès le début de mon traitement, ma maladie a cessé d’avoir un impact important sur ma vie. Je n’avais plus à faire attention à mon alimentation et je ne souffrais pratiquement plus de douleurs abdominales, ni de diarrhées. Cela arrivait encore de temps en temps, mais c’était supportable. Partir en voyage, en excursion d’une journée avec l’école, faire du shopping avec des amies… Tout ça n’était plus un problème.

Malheureusement, ça a changé il y a un an. Subitement, mon traitement n’a plus fonctionné. Nous cherchons donc depuis des mois une nouvelle solution. Pas de chance, sans résultat pour le moment. Plusieurs examens vont suivre dans un nouvel hôpital. Je dois attendre pour savoir quel médicament me sera administré par la suite. Jusqu’à présent, je suis très satisfaite du suivi. Je sens vraiment qu’on m’écoute.

Partagez cette page