Vie saine

Aller encore plus souvent aux toilettes

À cause de ma colite, je dois me rendre très souvent aux toilettes. Mais l’année dernière, cela a été pire que jamais. Non seulement à cause de mes problèmes intestinaux, mais aussi à cause de mes calculs aux reins. Des calculs qui avaient un lien direct avec mon traitement.

a lire

Bouger, ça booste le moral !

« Bah, c’est une simple grippe intestinale. » Voilà ce que Charlotte pensa, un jour, quant à l’âge de 22 ans, elle se mit à souffrir de douleurs au niveau des intestins. Jusqu’au jour où, en allant aux toilettes, elle vit du sang partout. Peu de temps après, on lui a diagnostiqua une colite ulcéreuse.

a lire

Tout ce que vous devez savoir sur les vaccins corona et la colite

La Belgique est en pleine campagne de vaccination. Bientôt, ce sera le tour des patients à haut risque. Êtes-vous un(e) patient(e) à risque si vous êtes atteint(e) de MICI ? Pouvez-vous vous faire vacciner si vous souffrez de maladie de Crohn ou de colite ? Et si vous prenez d’autres médicaments, est-il possible de les combiner avec un vaccin ? Le docteur Julie Busschaert tire tout cela au clair pour nous.

a lire

Que pouvez-vous faire contre la fatigue chronique ?

De nombreuses personnes atteintes de colite ulcéreuse souffrent de fatigue chronique. Même en rémission. Il n’est pas toujours facile d’expliquer au monde extérieur la nature exacte de cette fatigue. Les uns se sentent exténués comme s’ils avaient fourni un effort physique important, les autres sont surtout épuisés mentalement. D’autres encore ressentent les deux types de fatigue. Et l’impact sur la vie quotidienne ne peut être sous-estimé.

a lire

Espoir et bonheur en période de corona

Le week-end dernier, nous avons fêté Pâques. La fête de l’espoir. Mais il n’est pas évident d’être optimiste et heureux par les temps qui courent. Surtout maintenant que nous savons qu’il nous faut rester confinés encore plus longtemps.

a lire

Comment prendre soin de vous et de vos enfants ?

Après trois semaines d’enseignement à domicile, les enfants devraient maintenant pouvoir profiter de la deuxième semaine des vacances de printemps. Sauf que celles-ci n’ont absolument rien de commun avec les précédentes : toutes les activités et sorties sont supprimées. Les circonstances nous obligent tous à rester chez nous. Divertir les enfants en permanence n’a rien d’évident, surtout si la fatigue qu’entraîne la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse se fait sentir. Comment faire en sorte que cette période soit la plus agréable possible pour vos enfants, et que vous puissiez également vous ménager des temps de repos bien nécessaires ? Nous sommes à vos côtés pour vous y aider !

a lire

Vivre avec une colite